Bannière École des sciences de la gestion

UQAMESGAccueil » Nouvelles

Rechercher

Nouvelles

La professeure Marie Connolly récipiendaire de la prestigieuse bourse Fulbright

9 mars 2017 – Marie Connolly, professeure du Département des sciences économiques, a reçu une bourse Chaire de recherche en visite de Fulbright Canada, d’une valeur de 25 000 $US, pour son projet de recherche intitulé « Social Mobility in Canada and the United States ».

Soutenu par les gouvernements du Canada et des États-Unis, le programme Fulbright Canada est un des plus prestigieux programmes d’échanges universitaires. La bourse perçue permet chaque année à des chercheurs d’aller faire leurs recherches dans des universités américaines.

En congé sabbatique de l’UQAM, Marie Connolly est donc partie à SUNY Plattsburgh (en photo à Plattsburgh (c) Rob Fountain) en septembre 2016. Elle a travaillé 4 mois au sein du Institute on Québec Studies qui reçoit chaque année des chercheurs québécois. Elle continue ses recherches depuis janvier à l’Université de Californie à Berkeley. Elle a également obtenu de la part du Canadian Studies Program de UC Berkeley la bourse John A. Sproul Research Fellowship de 4000 $US.

Pour plus d’informations:

https://www.nouvelles.esg.uqam.ca/2017/2792-professeure-marie-connolly-recipiendaire-prestigieuse-bourse-fulbright

https://www.actualites.uqam.ca/2017/marie-connolly-boursiere-fulbright


Catherine Haeck commente les propos de Justin Trudeau sur les ondes de CBC News

Cath_CBC_Aout201519 août 2015 – Catherine Haeck, professeure de sciences économiques à l’ESG UQAM, a commenté la proposition de modifier le programme de congés parentaux faite par Justin Trudeau, chef du parti Libéral du Canada, sur les ondes de CBC News. À la lumière de ses travaux sur les congés parentaux et leurs impacts sur les familles, elle considère que la proposition amènera certes plus de flexibilité pour les parents de jeunes enfants, mais seuls les parents dont le revenu familial est relativement élevé en bénéficieront.

 


Plus de 300 000 $ en subventions du Fonds de recherche du Québec – Société et Culture

13 juillet 2015 – Dans le cadre du programme gouvernemental d’action concertée « Programme de recherche sur la pauvreté et l’exclusion sociale », le Groupe de recherche sur le capital humain (GRCH) de l’École des sciences de la gestion (ESG UQAM) a remporté deux subventions d’une valeur totale de plus de 300 000$.

Deux projets financés

Marie Connolly, professeure au Département des sciences économiques de l’ESG UQAM, et ses collègues Catherine Haeck, Amélie Quesnel-Vallée, Pierre Lefebvre et Philip Merrigan ont obtenu près de 160 000$ en subvention pour leur projet de recherche « La mobilité économique au Québec vue à travers la transmission intergénérationnelle des revenus ».

Philip Merrigan, professeur au Département des sciences économiques de l’ESG UQAM, et ses collègues Marie Connolly, François Gardes, Catherine Haeck, Amélie Quesnel-Vallée, Simon Langlois, et Pierre Lefebvre ont aussi reçu plus de 150 000$ pour leur projet « Une analyse de long terme des inégalités et de la mobilité socio-économique par cohorte de naissances, selon le revenu et la consommation des familles économiques et selon l’éducation des parents: 1965-2015 ».


 Marie Connolly témoigne au Comité permanent de la condition féminine à Ottawa

5 mai 2015 – Marie Connolly, directrice du Groupe de recherche sur le capital humain et professeure de sciences économiques à l’ESG UQAM, a témoigné au Comité permanent de la condition féminine de la Chambre des communes à Ottawa, dans le cadre de l’étude sur les femmes dans les métiers spécialisés et en sciences, en technologie, en génie et en mathématique (STGM). Il s’agissait de la 57e réunion de ce Comité lors de la 2e session de la 41e législature. Elle a fait part au Comité des ses résultats tirés de son étude publiée en 2013 dans le Canadian Journal of Economics (co-écrite avec Brahim Boudarbat de l’Université de Montréal) ainsi que des recommandations par rapport à des politiques pouvant inciter les jeunes filles à suivre des carrières en STGM.

Le témoignage sera bien disponible sur le site web du Parlement du Canada. Les diapos de sa présentation sont disponibles ici.


Le Groupe de recherche sur le capital humain obtient une subvention majeure du Fonds de recherche du Québec – Société et culture

Avril 2015 – Le Groupe de recherche sur le capital humain (GRCH) a obtenu une subvention du concours Soutien aux équipes de recherche pour un montant de 258 280 $ sur quatre ans des Fonds de recherche du Québec – Société et culture.  La programmation scientifique intitulée « Analyses microéconométriques des enjeux socioéconomiques et des politiques publiques en lien avec le capital humain des enfants, des jeunes et des familles » sera réalisé par Marie Connolly, Catherine Haeck, Amélie Quesnel-Vallée (McGill), Pierre Lefebvre et Philip Merrigan. Seules 20 équipes sur 94 ont reçu du financement, ce qui témoigne de la qualité de la recherche du Groupe de recherche sur le capital humain.

La programmation de recherche du GRCH se concentre sur les familles et leurs membres à différentes étapes cruciales de la vie afin d’identifier, dans un contexte québécois, les écarts les plus importants qui peuvent le mieux être sujets d’interventions et de politique publiques. En s’appuyant sur des données probantes et des analyses robustes, nous visons à identifier les mécanismes de transmission et de développement du capital humain et leurs impacts sur le bien-être de la population. Notre approche est de type microéconométrique (c.-à-d. analyse quantitative) et consiste en de rigoureuses analyses empiriques s’appuyant sur des microdonnées représentatives de populations sélectionnées. Nous portons constamment une attention particulière à la question de l’identification causale, qui n’aboutit pas qu’à l’établissement de corrélations mais plutôt à la compréhension des liens de cause à effet entre les phénomènes observés.

Notre programmation se découpe en quatre axes, chacun abordant les grands thèmes de l’éducation, de la santé et du travail. Les deux premiers axes, sur les enfants et les jeunes, sont en continuité directe avec ceux de la programmation précédente et ont pour but d’approfondir nos connaissances sur les moyens permettant de réduire les inégalités socioéconomiques pour ainsi donner à chacun les outils pour réussir dans la vie. Le troisième se rapporte spécifiquement aux familles et aux parents, car de nombreuses interventions affectant les enfants passent par les parents, et s’interroge sur les façons d’augmenter le bien-être des familles. Le quatrième axe se veut englobant, et vise à l’évaluation globale de politiques publiques québécoises, dont la politique familiale, afin de permettre à la société de tenir des débats éclairés.

La subvention obtenue du FRQSC est le ciment qui permet à notre équipe d’exister et de fonctionner sur une base continue, principalement grâce aux fonds disponibles pour financer des étudiants et des activités de valorisation de notre recherche.


 Une nouvelle unité de recherche voit le jour à l’ESG UQAM

Septembre 2014 – Depuis septembre 2014, l’ESG UQAM compte une nouvelle unité de recherche parmi ses rangs. Il s’agit du Groupe de recherche sur le capital humain, composé à la base de quatre professeurs du Département des sciences économiques de l’ESG UQAM : Marie Connolly, Catherine Haeck, Pierre Lefebvre et Philip Merrigan. En fait, la reconnaissance de cette équipe officialise un regroupement de chercheurs existant et fonctionnant de facto comme un groupe de recherche depuis de nombreuses années. En effet, les professeurs de l’équipe travaillent ensemble depuis plusieurs années et ont, au fil des ans, obtenu de nombreux financements ensemble, dont une subvention du concours Soutien aux équipes de recherche du Fonds de recherche du Québec – Société et Culture (FRQSC) pour la période 2009 à 2015.

Consultez le site web du Groupe de recherche sur le capital humain pour en savoir plus sur le Groupe et ses travaux de recherche.