Dans les médias

Conférence de Catherine Haeck et interventions dans les médias sur la taxation des boissons sucrées au Québec

24 mars 2021 – La professeure Catherine Haeck a offert à la Coalition québécoise sur la problématique du poids une conférence sur son étude sur l’impact pour le Québec d’une taxation des boissons sucrées, réalisée avec Nicholas Lawson, professeur, et Krystel Poirier, étudiante. La professeure et chercheure principale de l’étude a expliqué les principaux effets et les retombées économiques de l’ajout d’une telle taxe.
>Visionner la conférence sur YouTube
>Pour consulter le rapport

Catherine Haeck était également présente dans ces différents médias pour mettre en lumière les résultats de l’étude :

  • 23-03-2021, ICI Radio-Canada, Téléjournal de Québec, La taxation des boissons sucrées au Québec
  • 23-03-2021, ICI RDI, Zone Économie, La taxation des boissons sucrées au Québec, avec Gérald Filion
  • 23-03-2021, ICI Radio-Canada, 17 h 45, La taxation des boissons sucrées au Québec, C’est encore mieux l’après-midi, avec Guillaume Dumas
  • 23-03-2021, CBC News Québec, 17 h, Soft drink taxation in Québec, avec Peter Tardif

La Presse – Étude sur la taxation des boissons sucrées

20 mars 2021 – Catherine Haeck et son équipe ont préparé une étude sur l’efficacité d’une éventuelle taxation des boissons sucrées sur leur consommation, pour l’Institut national de santé publique du Québec (INSQP). La surconsommation de sucre est un enjeu majeur de santé publique et une augmentation du prix des boissons sucrées aurait un effet positif sur la santé des individus à long terme. La professeure insiste également sur le fait que : « La taxe est un outil, mais ce n’est pas suffisant. Il faut aussi une campagne de sensibilisation et une réinjection des revenus de la taxation (ex : programme éducatif à l’école, financement de repas santé à la garderie, etc.). »
>Pour lire l’article
>Pour consulter le rapport  


Actualités UQAM – Panne de l’ascenseur social au Canada

18 mars 2021 – Les professeures Marie Connolly et Catherine Haeck, ainsi que David Lapierre (M.A. économique, 2016), ont mis en lumière l’augmentation des inégalités de revenus et la baisse de plus en plus marquée de la mobilité sociale entre les générations. Marie Connolly explique que : « La mobilité sociale est encore plus faible dans la tranche des revenus les plus bas, ce qui signifie que le cycle de la pauvreté se reproduit d’une génération à l’autre. »
>Pour lire l’article
>Pour consulter l’étude


CBC Radio – Entrevue de Marie Connolly à propos du nouvel accès à des statistiques démontrant une diminution de la mobilité sociale

RadioFévrier 2021 – Marie Connolly a donné 10 entrevues dans différentes chaînes locales de CBC Radio à travers le pays : Toronto, ville de Québec, Terre-Neuve, Saskatoon, Yellowknife, Winnipeg, Goose Bay (Labrador), Vancouver, Whitehorse et Calgary. La thématique était la réduction de la mobilité sociale au Canada depuis le début des années 1960 et l’augmentation des inégalités de revenus. Cette analyse de la situation de la mobilité sociale a été rendue possible grâce à un nouvel accès à des microdonnées de Statistique Canada.


Ici Radio-Canada – Participation au balado économique Question d’intérêt sous le thème « L’ascenseur social est-il en panne? »

Image Podcast15 février 2021 – Catherine Haeck a discuté de la mobilité sociale inter- et intragénérationnelle au Québec en participant au balado « Question d’intérêt » d’Ici Radio-Canada. Deux principaux pôles d’intervention peuvent favoriser cette mobilité sociale : le marché du travail, à plus court terme, et l’éducation et la santé, à plus long terme. Même si la mobilité sociale demeure plus grande au Canada qu’aux États-Unis, elle est en diminution depuis les années 1960.
>Écoutez le balado pour en savoir plus


Le Devoir – Nouvel accès à des statistiques démontrant une diminution de la mobilité sociale

12 février 2021 – Marie Connolly a accordé cette semaine une entrevue au journal Le Devoir à propos de la mobilité sociale. Grâce à un nouvel accès à des microdonnées statistiques, la professeure a mis en lumière que la réduction de la mobilité sociale au Canada depuis le début des années 1960 et l’augmentation des inégalités de revenus. La probabilité qu’un enfant puisse atteindre un meilleur niveau de vie que celui de ses parents a donc diminué. Marie Connolly explique que pour adresser cette situation d’inégalités et de mobilité sociale réduite, la première étape serait de former une image claire du problème. Une prochaine étape serait de parvenir à accéder à d’autres données gouvernementales et de les croiser avec ces microdonnées.
>Pour lire l’article


Journal de Québec – Collaboration à la nouvelle méthodologie d’élaboration du palmarès des cégeps

12 février 2021 – Grâce à une collaboration avec Catherine Haeck, la nouvelle méthodologie d’évaluation de classement des cégeps du Journal de Québec se base à présent également sur le niveau académique des étudiants à leur entrée. Il s’agit de l’un des principaux facteurs qui influence la diplomation au collégial. Cette nouvelle approche atténue notamment les effets de la sélection des étudiants sur le taux de diplomation. Le classement des cégeps reflète ainsi à présent davantage leur contribution à la réussite de leurs étudiants.
>Pour en savoir plus


Connaître les raisons de réussite à l’école : une publication de Catherine Haeck et Marie Connolly mise en lumière dans La Presse

Eleve du primaire18 janvier 2021 – Les enfants et les jeunes de chez nous sont la priorité de Catherine Haeck et Marie Connolly. Pour que les chercheurs puissent comprendre les raisons de réussite de chaque élève, il faut des données, beaucoup de données. Le Canada doit relancer l’Enquête longitudinale nationale sur les enfants et les jeunes (ELNEJ), et le Québec doit utiliser la quantité impressionnante de données qu’il collecte pour mieux comprendre comment vont les enfants et comment les aider. Lisez cet excellent article de Francis Vailles sur l’importance de l’accès aux données pour des fins de recherches ayant pour objectif d’aider à améliorer le bien-être collectif des enfants et des jeunes.

Consultez également le chapitre « L’accessibilité aux données des administrations publiques » écrit par Catherine Haeck et Marie Connolly, paru cette semaine dans le volume « Le Québec économique 9 : Perspectives et défis de la transformation numérique » du CIRANO.