Bannière École des sciences de la gestion

UQAMESGAccueil

Rechercher

Accueil

Bienvenue sur le site web du Groupe de recherche sur le capital humain de l’ESG UQAM.

For English click here.

Le Groupe de recherche sur le capital humain a pour objectif principal d’avancer la recherche en sciences économiques portant sur tous les aspects du capital humain et ce, avec une approche microéconométrique basée sur des micro-données d’enquêtes représentatives de la population ou des données administratives. Ses thèmes de recherche incluent notamment l’éducation, le travail et le bien-être et portent principalement sur les enfants, les jeunes et les familles. Une des priorités du Groupe de recherche sur le capital humain est d’étudier l’effet des politiques publiques sur le capital humain et son développement au sens large, ainsi que sur les inégalités.


Nouvelles

Cath_CBC_Aout2015

Catherine Haeck commente les propos de Justin Trudeau sur les ondes de CBC News

19 août 2015 – Catherine Haeck, professeure de sciences économiques à l’ESG UQAM, a commenté la proposition de modifier le programme de congés parentaux faite par Justin Trudeau, chef du parti Libéral du Canada, sur les ondes de CBC News. À la lumière de ses travaux sur les congés parentaux et leurs impacts sur les familles, elle considère que la proposition amènera certes plus de flexibilité pour les parents de jeunes enfants, mais seuls les parents dont le revenu familial est relativement élevé en bénéficieront.


Plus de 300 000 $ en subventions du Fonds de recherche du Québec – Société et Culture

13 juillet 2015 – Dans le cadre du programme gouvernemental d’action concertée « Programme de recherche sur la pauvreté et l’exclusion sociale », le Groupe de recherche sur le capital humain (GRCH) de l’École des sciences de la gestion (ESG UQAM) a remporté deux subventions d’une valeur totale de plus de 300 000$.

Deux projets financés

Marie Connolly, professeure au Département des sciences économiques de l’ESG UQAM, et ses collègues Catherine Haeck, Amélie Quesnel-Vallée, Pierre Lefebvre et Philip Merrigan ont obtenu près de 160 000$ en subvention pour leur projet de recherche « La mobilité économique au Québec vue à travers la transmission intergénérationnelle des revenus ».

Philip Merrigan, professeur au Département des sciences économiques de l’ESG UQAM, et ses collègues Marie Connolly, François Gardes, Catherine Haeck, Amélie Quesnel-Vallée, Simon Langlois, et Pierre Lefebvre ont aussi reçu plus de 150 000$ pour leur projet « Une analyse de long terme des inégalités et de la mobilité socio-économique par cohorte de naissances, selon le revenu et la consommation des familles économiques et selon l’éducation des parents: 1965-2015 ».


ÉVÉNEMENTS

photo_aviateur_petiteColloque 15 avril 2016

Inégalités et familles : l’enfance comme un pays

« Lorsque j’étais petit garçon… je remonte loin dans mon enfance. L’enfance, ce grand territoire d’où chacun est sorti ! D’où suis-je ? Je suis de mon enfance. Je suis de mon enfance comme d’un pays. »

– Antoine de St-Exupéry, Pilote de guerre

Le Groupe de recherche sur le capital humain vous invite à venir assister à son troisième colloque, qui se tiendra le vendredi 15 avril 2016 à l’Université du Québec à Montréal. Huit chercheurs académiques viendront présenter leurs travaux récents. La recherche présentée sera principalement de nature empirique et microéconométrique, avec une attention particulière aux questions d’identification des effets causaux. Le colloque se veut une rencontre de discussion et d’échange sur le thème des inégalités et de la famille au sens large, en abordant entre autres le rôle des politiques publiques et des interventions et leur potentiel en matière d’égalisation des opportunités. L’enfance façonne la vie des futurs adultes, par exemple à travers les investissements des parents, les politiques sur l’éducation et les interactions sociales. Les sujets couverts lors du colloque comprennent la formation de capital humain, les transmissions intergénérationnels, le bien-être, les politiques familiales et les inégalités sociales. Le colloque est ouvert non seulement aux chercheurs académiques, mais également aux dirigeants et décideurs politiques ainsi qu’aux fonctionnaires des ministères et agences gouvernementales avec un intérêt pour le sujet.

Pour l’horaire et plus d’informations, cliquez ici.