Accueil

Bienvenue sur le site web du Groupe de recherche sur le capital humain de l’ESG UQAM.

Le Groupe de recherche sur le capital humain a pour objectif principal d’avancer la recherche en sciences économiques portant sur tous les aspects du capital humain et ce, avec une approche microéconométrique basée sur des micro-données d’enquêtes représentatives de la population ou des données administratives. Ses thèmes de recherche incluent notamment l’éducation, le travail et le bien-être et portent principalement sur les enfants, les jeunes et les familles. Une des priorités du Groupe de recherche sur le capital humain est d’étudier l’effet des politiques publiques sur le capital humain et son développement au sens large, ainsi que sur les inégalités.


Nouvelles

The Conversation : Les risques associés à la fermeture des écoles demeurent supérieurs aux risques pour la santé des enfants

31 août 2021 – La professeure Catherine Haeck et des collègues ont publié cet article basé sur leurs résultats de recherche pour indiquer que même avec la progression des variants, la fermeture des écoles occasionnerait beaucoup plus d’effets négatifs que positifs sur le bien-être et le futur des enfants. Différentes études réalisées soit au Canada, au Royaume-Uni, aux États-Unis ou en Belgique ont indiqué que malgré les variants, les symptômes des enfants ayant contracté la COVID-19 demeurent généralement légers. L’ouverture des écoles demeure cruciale pour le développement académique, social et comportemental des enfants. De plus, les écoles apportent un soutien social, contribuent à mettre en place des saines habitudes de vie et favorisent l’apprentissage des langues des enfants immigrants, ainsi que leur intégration dans leurs nouvelles communautés.

>Consultez l’article complet (en anglais)


Webinaire du 4 août mettant en vedette l’un des papiers du GRCH sur la réouverture des écoles primaires et le travail des parents

26 juillet 2021 – Lors de leur premier webinaire conjoint, le Réseau Canadien des centres de données de recherche (RCCDR) et la Revue canadienne d’économique (RCE) présenteront entre autres l’article « Primary School Reopenings and Parental Work » de Pierre-Loup Beauregard, Marie Connolly, Catherine Haeck, et Tímea Laura Molnár. L’objectif de ce webinaire est d’offrir une vitrine aux travaux qui seront publiés dans l’édition spéciale COVID-19 de la RCE.

Date et heure : 4 août 2021 de 13 h à 14 h

Format : webinaire gratuit (inscription obligatoire)
Langue : anglais
Conférenciers : Pierre-Loup Beauregard et Derek Mikola
>Pour s’inscrire


La Presse : Être fort en mathématiques se traduit par des salaires plus élevés

28 juin 2021 – Catherine Haeck, Raquel Fonseca et Marie Mélanie Fontaine ont publié ce mois-ci l’étude « Le lien entre les compétences en numératie et les rendements sur le marché du travail au Québec » auprès du CIRANO. Le premier constat est que les adultes de 35 à 54 ans forts en maths gagnent 21 % de plus que les autres adultes au Québec. Cet écart de salaire se retrouvait autant chez les hommes et les femmes, les cols bleus et les cols blancs, immigrants et personnes nées au pays. De plus, cet avantage salarial a augmenté avec le temps à partir des années 2000. Tel que résumé par la professeur Catherine Haeck : « Plus le temps passe, plus l’écart entre les forts en numératie et les autres s’accroît ». Cette recherche a utilisé les micro-données confidentielles du Programme pour l’évaluation internationale des compétences des adultes (PEICA) et de l’Enquête longitudinale et internationale des adultes (ELIA).

>Pour lire l’article


Rad | ICI Radio-Canada : les conséquences de la pénurie de places en garderie au Québec

16 juin 2021 – La professeure Catherine Haeck explique que les services de garde de qualité sont plus rarement utilisés par les parents qui en auraient le plus besoin. Cette situation est amplifiée par le manque actuelle de places en garderie. Avec leur réputation d’offrir un service de garde de qualité, les CPE attirent beaucoup de parents. Ce sont toutefois généralement les enfants de milieux plus favorisés qui obtiennent les places convoitées. Des écarts de développement entre des enfants de différents milieux socioéconomiques sont déjà présents dès l’âge de 5 ans. Ainsi, plus l’État investira tôt dans le développement des enfants, plus la société en récoltera des bénéfices autant sociaux qu’économiques.

>Visionnez la vidéo

Entrevue


Événements

Colloque GRCH-GRIP 24 avril 2020

Le rôle de l’éducation dans la mobilité sociale

Le Groupe de recherche sur le capital humain va tenir son sixième colloque en collaboration avec le Groupe de recherche sur l’inadaptation psychosociale chez l’enfant (GRIP) le vendredi 24 avril 2020 à l’Université du Québec à Montréal. Neuf chercheurs académiques en sciences économiques, sociologie et psychologie viendront présenter leurs travaux récents. La recherche présentée est principalement de nature empirique et microéconométrique, avec une attention particulière aux questions d’identification des effets causaux. Le colloque se veut une rencontre de discussion et d’échange sur le thème de la mobilité sociale et de son lien avec l’éducation. Le colloque est ouvert non seulement aux chercheurs académiques, mais également aux dirigeants et décideurs politiques ainsi qu’aux fonctionnaires des ministères et agences gouvernementales avec un intérêt pour le sujet.

Le colloque aura lieu à l’Université du Québec à Montréal, pavillon Président-Kennedy, 201, avenue du Président-Kennedy (métro Place-des-Arts), à la salle PK-1140, de 8h30 à 17h00.

>Pour plus de détails